AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire Impérissable | Hera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre, in the community

avatar

Messages : 207
Pseudo : /
Célébrité, © : Marlon Teixeira, ©pretty young thing

Âge : Vingt-quatre coquillages nacrés tapissent le sable ardent de sa plage bercée de lumière.
Occupation : Soigneur animalier à l'Oregon Coast Aquarium, il gère et prend soin du bassin des requins et intervient régulièrement dans celui des otaries.
Statut civil : Le cœur trompé par des illusions, reflet d'une utopie inatteignable, reste meurtri d'une blessure béante. Le célibat s'impose à celui qui ne croit plus aux chimères.
Quartier : Appartemment spacieux et moderne, situé à Jasmine Creek.


MessageSujet: Histoire Impérissable | Hera   Mar 30 Mai - 13:44


Histoire Impérissable
“Toute passion et toute action s’accompagnent logiquement de plaisir ou de peine.” aristoteNora & Helio


Les vents, bourrasques puissantes et capables de prodiges incroyables, soufflaient d'une façon enivrante qui pourtant annonçaient la fin de la journée. Et si les vagues commençaient à prendre des proportions impressionnantes, se teintant d'un bleu énigmatique parsemé de lueurs dorées, la foule abondante qui encore quelques heures plus tôt, peuplait la plage s'était démantelée rapidement. Le temps avançait en proie à une hâte irréelle, comme fouettée par une force implacable et surnaturelle, laissant les heures nous filer entre les doigts. Le soleil, déjà perdait de sa splendeur incandescente, signe que la nuit s'éveillerait rapidement. Les grains de sable jusqu'alors d'une chaleur cuisante, semblables à des braises se sel, revêtaient un manteau de fraicheur presqu'inhabituel. Le monde lumineux du jour prenait fin, laissant sa place à l'animation de la vie nocturne.
M'emparant de ma planche, je quittai la mer, si chère à mon cœur pour rejoindre mon foyer et le petit être qui n'attendait que ma compagnie. Me délestant de ma combinaison encore humide, je lançai un dernier coup d'œil vers ces rouleaux si familiers, leur promettant silencieusement de revenir le lendemain. Un rituel devenu presque solennel et vital.
Je tournai les talons et me dirigeai vers ma Jeep, posai avec précaution l'outil de ma liberté et enfilai un T-shirt à la hâte. D'ordinaire, je rentrai seulement vêtu d'un short mais ma destination première m'imposait un style vestimentaire un minimum tolérable.
La bibliothèque de Newport Beach, qui se dressait devant moi, immobile, fermerait bientôt ses portes au public. Le crépuscule plongeait ce bâtiment dans une atmosphère mystique, presque dérangeante. Pourtant le tableau qui se peignait devant moi prenait des airs de nostalgie. Le souvenir de ce lieu me hantait chaque jour, me berçant dans des illusions longtemps oubliées. Pénétrant dans l'enceinte de cet endroit empli des fantômes d'une relation passionnelle, j'arpentais les rayons en quête d'un livre sur les loutres. Marchant lentement, laissant glissé mes doigts sur les tranches des couvertures de cuir, je repérai rapidement l'objet de ma convoitise. Feuilletant lascivement les pages illustrées de photos brillantes, un mouvement sur ma droite reteint mon attention. Puis tout s'accéléra. Mon regard s'arrêta sur cette blonde au cheveux de blés et à la taille aussi svelte que dans mes souvenirs. Mon cœur se mit à battre au rythme de ma respiration saccadée. Le livre alla rejoindre le sol tout aussi attiré par la gravité que je ne l'étais par cette créature sublime, tout droit sortie de mes rêves. Un bruit sourd retenti, brisant le silence qui régnait dans la salle. Elle releva ses yeux ensorcelants et je me perdis dans ses iris magnifique. Elle était de retour, et tout mon être se senti défaillir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre, newcomer

avatar

Messages : 10
Pseudo : Hawlush
Célébrité, © : Teresa Palmer (tearsflight)
Âge : Trente constellations défilant devant ses yeux rêveurs, des regrets traînés derrière les carrosses étoilés.
Statut civil : Elle a sur le bout de la langue un flot d'obscénités à adresser à tous ces sentiments d'attache. L'amour a pour elle des saveurs d'éphémère, un délice temporaire dont elle profite avant de disparaître dans son royaume d'ombres fugaces.


MessageSujet: Re: Histoire Impérissable | Hera   Mer 31 Mai - 3:46


Histoire Impérissable
“Toute passion et toute action s’accompagnent logiquement de plaisir ou de peine.” aristoteNora & Helio


Il subsiste une sorte d’harmonie intérieure lorsqu’elle passe de couloir en couloir, les lèvres doucement relevées dans une expression de joie qu’elle ne prend plus la peine de dissimuler. C’est agréable d’être en compagnie des livres, reposant d’être loin des ondes négatives que le monde peut avoir. La bibliothèque est un havre de paix dont elle ne se prive plus, l’endroit où elle passe ses journées dans une tranquillité qu’on lui envierait. Les rayons de soleil font pâle comparaison par rapport à la silhouette blonde qui était venue envahir les lieux pour leur donner une nouvelle vie. Nouvelle venue à leurs yeux, lorsqu’elle est le fantôme d’un autre qui vient de faire tomber un livre lourd par terre. De quoi attirer son attention, dans un silence de plomb qui demande à ne pas être interrompu. Tout se mêle et s’entremêle dans sa tête. C’est le bazar dans sa caboche, pourtant elle n’en montre rien. Elle se contente de l’observer, alors que leurs regards se coïncident. C’est le chaos, pourtant rien n’explose, rien ne s’expose. Les souvenirs affluent comme une ritournelle lointaine qu’elle aurait oublié entretemps. Et un sourire vient étirer sa bouche, une lueur malicieuse s’installe dans ses prunelles. Helio. Il a grandi. Elle a grandi. Ils ont tous les deux grandi depuis la dernière fois, il y a de cela des années. Ça ne devrait pas être surprenant. Pourtant, il était devenu un homme. Certes, il avait toujours eu le don de paraître plus âgé qu’il ne l’était, de par son physique avantageux. C’est ce qui l’avait fait céder en premier lieu, malgré le fait qu’il avait quoi, seize ans ? Et cela faisait huit ans qu’elle avait été à Newport Beach pour la première fois. Cela lui faisait vingt-quatre ans aujourd’hui. Un homme, oui voilà tout à fait. Elle ne pouvait empêcher sa curiosité de s’affoler. Et alors qu’elle ne demandait qu’à la satisfaire, elle se rendit compte que quelque chose n’avait pas changé. Elle ressentait toujours cette sorte de tension en le fixant. Ce désir endormi qui ne demandait qu’à être éveillé. Peut-être même est-il plus puissant aujourd’hui lorsqu’elle se rend compte qu’il n’est plus un adolescent, et que son physique ne demandait qu’à être redécouvert. Elle l’avait quitté sans regrets, sans même regarder en arrière. Elle était loin d’imaginer l’impact fulgurant qu’elle a eu sur lui. J’en déduis par la façon avec laquelle tu me regardes que tu te rappelles de moi. Un petit rire échappe à son contrôle, alors que sa main écarte une mèche venue s’imposer à son champ de vision. La nostalgie semble venir gratter au niveau de sa poitrine, ayant le besoin irrépressible de s’exprimer. Après tout, pourquoi pas ? L’idée de le séduire à nouveau, de partager un bon moment avec lui ne lui est guère désagréable. Et son tempérament d’enfant capricieuse ressurgit pour faire d’elle la panthère séductrice aux rétines fauves. C’est que ça te va drôlement bien d’être un adulte, dis-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire Impérissable | Hera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WAY WE WERE :: Newport Beach, California :: Center Newport Beach-
Sauter vers: